« Savoirs émergents » : Le livre.

Qu’entend-on par « Savoirs Emergents » ? S’agissant d’une connaissance qui surgit de l’implicite, de l’inconnu et qui s’élabore en même temps que s’élabore la réflexion sur elle, il est difficile de proposer, d’entrée, une définition. D’autant plus que les définitions formulées a priori plombe souvent l’intérêt d’une question ! Souvenons-nous de nos cours du secondaire… Pour s’en faire une idée cependant, essayons de proposer une première formulation. Les exemples de la deuxième partie l’affineront et l’illustreront sans doute mieux.
A « première vue », on pourrait dire qu’un savoir émergent est encore un « non-pensé » ;  en d’autres termes, regardons-le comme une ébauche de savoir ou un savoir sans cadre. L’individu est face à une question nouvelle qui s’impose à lui. Il a souvent d’énormes difficultés à la formuler. Nulle part, il ne trouve de réponse ou de savoir approprié ; il tente d’y répondre par lui-même. A cette fin, il met en place une approche de type « savoir-faire », « savoir-vivre », parfois « savoir sur le savoir ». A quoi est-il confronté ? Pourquoi n’arrive-t-il pas à s’en sortir ou du moins à trouver une issue ? Loin de se lamenter devant l’absence de solution à sa portée, il consulte différentes personnes, il rapproche des savoirs existants, il imagine des possibles. Il essaie de produire du sens d’abord par lui-même, puis en confrontant ses idées ou ses approches avec d’autres. Eventuellement, il réunit un groupe de personnes qui se confrontent aux mêmes difficultés d’appréhension de la situation que lui ; il le fait directement ou par Internet. En mettant en commun leurs expériences et leurs intelligences respectives, ces personnes essaient, tâtonnent ou créent en commun. Une phase de « remue-méninges » (brainstorming) est toujours bienvenue ; mais cela ne suffit pas.
Bien sûr, ce savoir émergent n’a jamais fait l’objet au préalable d’une recherche systématique ou bien celle-ci est devenue obsolète du fait du changement de la situation. De même, ce « supposé » savoir n’entre dans aucun cours académique. Non seulement il ne correspond à aucune approche universitaire, mais il est sans lien avec un métier. Aucune corporation, aucune association ne s’en est emparée véritablement. Un état des lieux a pu être dressé antérieurement, il n’a toutefois débouché sur aucune formulation ou activité satisfaisante. Tout reste à faire !
Dans d’autre cas, des réponses ont été données, plus ou moins satisfaisantes, des niveaux de savoirs existent, une façon de faire est en train d’émerger. Toutefois, chacun bricole dans son coin, réinvente ; et nombre de non-dits sont présents. Rien n’est véritablement formulé ou corroboré. L’essentiel reste à faire surgir et surtout à partager pour le plus grand nombre…

Pour obtenir des extraits du livre au format pdf, cliquer ici

Ce livre est disponible à l’achat sur internet à l’adresse http://www.leseditionsovadia.com/site/index.php?option=com_content&view=article&id=60&Itemid=2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s