SAVOIRS EMERGENTS

A la suite de l’intervention d’André Giordan lors du colloque organisé par le MRERS en 1996, Claire Héber-Suffrin l’a sollicité pour qu’il accompagne des participants et animateurs des réseaux à réfléchir à la question « Comment apprend-on dans les réseaux ? ». Quelques années de réflexions très ouvertes à partir des questions des participants et dans une logique de réseaux très informels ont permis que la question se diffuse dans les réseaux. Un groupe de participants ont alors fait le choix de stabiliser le groupe afin de conduire une recherche et de produire du savoir sur « l’Apprendre dans les réseaux d’échanges réciproques de savoirs ». En 2000, une subvention du FNDVA[1] a permis d’envisager de conduire une recherche sur les conditions favorisant une dynamique et des apprentissages mutuels réussis. Les Réseaux étant des associations dont la règle du jeu est l’apprentissage et la formation réciproque, la troisième partie de cette étude évoque la question des savoirs émergents. Sur ce thème, en novembre 2002, un nouveau groupe s’est formé.


[1] Fonds national pour le développement de la vie associative.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s