Intuition et expérimentation sociale par Claire Héber-Suffrin

A partir d’expériences d’intuition dans les Réseaux d’échanges réciproques de savoirs.

L’intuition

L’intuition, selon Einstein, est le résultat du travail autonome de la pensée à travers toute une série d’apprentissages antérieurs : tout à coup, il y a un jaillissement, s’établissent des rapports que l’on n’avait pas vus auparavant. Pour jouer son rôle heuristique, l’intuition doit pouvoir s’appuyer sur une vision claire d’un objectif ; sur beaucoup de travail d’observation et d’utilisation de ses propres capteurs ainsi que de ceux qui partagent le même objectif ; sur de la réflexion rigoureuse ; sur des liens interpersonnels (et donc les capteurs nouveaux qu’ils proposent).

L’intuition a-t-elle joué un rôle dans ma vie ?

Mes « moments » d’intuition sont souvent liés à des attentes, des manques vécus avec intensité, des recherches, des questions, des inconforts, des besoins.

C’est toujours dans le champ de mes expériences (personnelles, avec d’autres, militantes et professionnelles) que naissent mes intuitions ; elles se fondent toujours sur au moins un aspect de mes expériences conscientes.

Télécharger le document en entier en cliquant ICI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s