INTUITION

Pourquoi cette question de l’intuition se pose-t-elle aujourd’hui ?

par Claire Héber-Suffrin

Comment parler de l’intuition sans prendre le risque de ne dire que des banalités, de mal répéter tout ce qui a déjà été travaillé dans ce domaine, d’aller trop vite dans sa compréhension, de la voir partout ou nulle part ? Et surtout de la confondre avec… le fort désir, la peur devant l’inconnu qui fait tenter de conjurer celle-ci par de la devinette, les diverses formes de divination, l’instinct, la pensée magique, la superstition, la voyance, la parapsychologie, le pari, le hasard… ?

Nous ne sommes pas des spécialistes des théories de l’intuition. Nous pensons que cette façon d’entrer en relation avec la réalité, de la penser et d’agir sur elle est sous-estimée ! Peut-être nous a-t-on souvent renvoyé, avec une condescendance qui (peut-être ?) ne se connaissait pas comme telle, à nos intuitions que l’on « voulait bien » reconnaître créatrices ; quant à penser nos pratiques, les théoriser, que nous laissions faire cela à des spécialistes de la théorisation ! L’intuition et la rationalité, ne nous paraissent pas opposées ; nous les comprenons comme inter/agissantes, fortement reliées, nécessaires l’une à l’autre ; tout autant qu’à la sensibilité, aux émotions, aux sentiments et réciproquement.

lire la suite en cliquant ici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s